Laure Masse: avec la classe coopérative .. le principal outil a été le bon vieux téléphone

 

« Pour moi Célestin Freinet  est un des premiers inverseurs », nous affirme Laure Masse, professeure des écoles et chargée de direction de l’école élémentaire La Mareschale d’Aix en Provence, 6 classes et 140 élèves qui a choisi de travailler en pédagogie Freinet.

Comment repenser le rapport au temps, à l’espace, au savoir, aux élèves ? Ce sont aussi les questions que se posent les enseignants qui se rencontrent et partagent leurs réponses lors du CLIC, le congrès organisé chaque année par l’association Inversons la classe! que Laure Masse a rejointe.

Le 16 mars ça a été un grand choc! Comment faire sans ce relationnel entre parents, élèves et nous qui fait que la classe peut fonctionner ? Et plus particulièrement en CP où l’apprentissage de la lecture tombe comme un couperet en fin d’année scolaire.”

#Commentontilsfait ?

L’essentiel a été de garder le contact.

Tout ce qui a été mis en place avec notre classe coopérative a pu se poursuivre, comme le plan de travail et des ressources interactives… mais le principal outil a été le bon vieux téléphone…

Pas d’#écoleàlamaison pour Laure, l’école est à l’école. Pas plus d’ailleurs de #continuitépédagogique , plutôt une continuité dans le travail

Le confinement a-t-il permis à Laure Masse d’apprendre malgré l’adversité ?

Le collectif créé avec les rencontres du CLIC a permis l’échange de pratiques entre pairs grâce aux réseaux sociaux mais également de rester dans le dynamisme professionnel.

Les conditions du retour en classe le 18 mai n’ont pas été non plus très faciles en particulier pour les élèves… mais elles ont été compensées par le plaisir de se retrouver tous ensemble.

Laure Masse